Revenir à Historique

Expérimentations initiales

Suite aux incidents avec les balbuzards, les protections existantes sur la pisciculture ont été analysées et de nouveaux équipements ont été testés pendant une année. Aucune de ces techniques n’a donné entière satisfaction, mais ont apporté un retour d’expérience indispensable pour le conception de nouveaux prototypes.

Voici les résultats obtenus:

Pour la protection des étangs d’élevage

La couverture des bassins par des filets : Réalisés en polyéthylène de couleur noire, le maillage carré du filet est de 15x15cm. Cette technique présente toutefois des inconvénients majeurs : ­La dimension de la taille des mailles présente un risque très élevé de capture accidentelle des oiseaux qui meurent enchevêtrés et n’empêche pas les grands …

Pour la protection des bassins d’alevinage (max 3m de largeur)

1. L’électrification des bords de bassins : Cette installation est totalement inefficace contre les oiseaux qui survolent aisément les fils conducteurs. 2. Les châssis grillagés : Constitués d’un cadre en bois grillagé, il offre l’avantage au pisciculteur d’accéder facilement au bassin lors de la capture des poissons. L’inconvénient de cette installation réside dans le fait …

Par effarouchement

1. L’effaroucheur sonore : L’effaroucheur sonore fonctionne au gaz propane et génère de puissantes déflagrations identiques à celles d’un fusil. Cette méthode est particulièrement efficace contre les cormorans lors d’une utilisation répétée, toutefois, les autres espèces s’accoutument très rapidement aux détonations. L’inconvénient majeur de cet équipement est de générer une importante nuisance sonore (95,2 dB) …